Solidarité internationale contre la pollution à Sebes

IMG-70

La mobilisation contre la pollution par des substances toxiques, incluant le formaldéhyde, s’est poursuivie dimanche 18 janvier à Sebes. Les citoyens mécontents sont sortis à nouveau dans la rue, manifestant depuis le parc de l’hôtel de ville jusque devant l’usine Kronospan. Les citoyens recquièrent des autorités qu’elles prennent des mesures urgentes contre la pollution de la cité de Sebes, en déplaçant l’usine hors de la cité, à 50km de toute habitation du Comté.
La manifestation vient en réaction à l’annonce faite par la compagnie autrichienne de son intention d’agrandir les installations de production de formaldéhyde. Dans ce but, Kronospan a commandé une installation d’occasion en France avec une capacité de production de 60.000 tonnes par an. Les projets de la compagnie interviennent dans un contexte où l’entreprise n’a pas d’équipements modernes pour mesurer la quantité exacte de formaldéhyde émis dans la nature.

En réponse à la première marche de protestation qui s’est tenue le 11 janvier 2015, à laquelle ont participé près de 2500 personnes, le Ministère de l’Environnement, des eaux et forêts a suspendu l’autorisation environnementale donnée à SC Kronospan Sebes SA jusqu’à ce que les réclamations adressées par deux associations locales, PrimaNatura et le Centre Indépendant de Protection écologique de Sebes, soient clarifiées.

Les manifestations de soutien à la mobilisation de Sebes se sont étendues à la fois dans le pays et dans la diaspora, aussi bien que dans les autres pays où Kronospan a des infrastructures. Des évènements de soutien ont été organisés devant le Ministère de l’Environnement à Bucarest, à Cluj Napoca, Peghin, Brasov, Timisoara, Deva, Sibiu et également à Missisauga dans l’Ontario, à Alcala de Henares en Espagne, à Wurzbug en Allemagne et Ufa en Russie.

Commentaires fermés